Fabriquer sa peinture à la chaux extérieur : comment ça marche ?

Comment réaliser sa propre peinture à la chaux pour extérieur ?

La peinture à la chaux est une excellente solution pour embellir les façades extérieures et les parois internes. Elle est facile à poser et peut être utilisée dans n’importe quelle pièce de la maison comme la cuisine, la chambre, la cave, la buanderie, le garage et autres. Elle peut s’appliquer directement sur des briques et des enduits à la chaux ou encore sur un plafonnage. L’utilisation de la peinture à la chaux remonte aux époques romaines et grecques avec les cathédrales et les fresques. Découvrez dans cet article comment réaliser sa propre peinture à la chaux d’extérieur.

Quels sont les constituants d’une peinture à la chaux d’extérieur ?

Pour fabriquer sa propre peinture à la chaux, il est important de veiller à la composition. Si certains éléments ne sont pas intégrés, alors le résultat ne sera pas concluant. Vous devez donc disposer des différents éléments présents dans la composition d’une bonne peinture à la chaux d’extérieur.

La chaux

La chaux joue le rôle de liant en raison de la finesse de sa granulométrie. Elle peut se présenter sous la forme de poudre (chaux aérienne) ou de pâte (chaux hydraulique). La seconde est obtenue grâce au mélange de la version poudre avec du liquide. La chaux n’est pas du tout poussiéreuse, mais elle ne permet pas un dosage facile pour les pigments et les adjuvants.

L’agent humidifiant

Il a pour rôle d’assurer la pigmentation rapide de la chaux. Quelques pincées d’un produit comme le liquide vaisselle suffisent généralement comme humidifiant dans la composition.

Les pigments

Les pigments dans la composition peuvent être naturels ou synthétiques. Vous pouvez choisir librement ce qui vous convient. Certains résistent aux rayons UV et d’autres sont plus adaptés à l’extérieur. Dans le cas d’une peinture à la chaux d’extérieur, vous devrez intégrer des pigments adaptés pour les parois en extérieur.   

Les adjuvants

Au nombre des adjuvants, vous avez les fixateurs qui se chargent de la fixation des pigments et de l’amélioration de sa prise. Certains sont naturels et d’autres sont synthétiques. Vous avez également le fluidifiant qui est à l’origine de l’effet satiné. Le savon noir fait bien l’affaire. 

Fabriquer sa peinture à la chaux extérieur

Les charges

Ils interviennent pour rendre la peinture plus lourde. Leur intégration dans la composition permet de rendre la peinture plus moelleuse, ce qui permet un badigeonnage plus organisé. Comme charges, vous avez le carbonate de sodium, le talc, la poudre de marbre ou le Blanc de Meudon.

Le rétenteur d’eau

Le rétenteur d’eau permettra d’augmenter la durée de séchage de la pâte de chaux, ce qui permet d’obtenir le temps nécessaire pour révéler les formes escomptées et aboutir à un résultat homogène. Comme rétenteur vous avez la méthylcellulose. L’eau représente le diluant utilisé dans la préparation de la peinture à la chaux.

Ainsi, selon le résultat escompté, vous êtes libre d’intégrer les éléments nécessaires. À la base, il n’existe que la peinture à la chaux de couleur blanche en raison de l’aspect blanc de la chaux. Avec l’intégration des pigments naturels et des adjuvants, vous pouvez désormais obtenir des peintures de couleur pour vos travaux de bricolage.

Lire aussi : Quelles sont les qualités des bûches de bois densifiés ?

Quel est le dosage des différents constituants de la peinture à la chaux d’extérieur ?

Si vous envisagez de réaliser une peinture à la chaux d’extérieur basique d’une quantité de 2,5 l, vous devrez réunir :

  • 1 à 3 l d’eau en fonction de la consistance que vous recherchez ;
  • 1 kg de chaux en poudre ;
  • 50 g de sel d’alun ou de caséine ;
  • 10 à 15 % de colorant naturel par rapport au poids du mélange à obtenir ou 5 à 7 % pour du colorant synthétique.

Comment se déroule la préparation de la peinture à la chaux d’extérieur ?

La réalisation du mélange pour obtenir la peinture à la chaux s’effectue dans un récipient en plastique. Vous allez y verser la chaux en poudre et la quantité d’eau nécessaire. Puis, remuez le tout de sorte à obtenir une substance homogène. Ensuite, vous allez diluer le sel d’alun ou la caséine dans une petite quantité d’eau tiède avant de verser au mélange dans le seau. Il ne vous reste plus qu’à intégrer les pigments en poudre ainsi que les charges en fonction de la texture et de la teinte recherchée. Enfin, faites le mélange de la solution jusqu’à ce que tous les ingrédients secs soient dissous et que celle-ci devienne une pâte lisse. 

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Voir aussi

Comment ouvrir une porte sans clé ? Quelques astuces !

Quels sont les différents moyens d’ouvrir une porte sans clé ?

Avec les préoccupations du quotidien et les emplois du temps chargés, il arrive souvent d’avoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *